Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 14:15

Thème d'Assises du GENEPI en 2013 :

 

Les bénévoles du projet du GENEPI en Guadeloupe en août 2012 ont souhaité réfléchir de manière plus approfondie à la question de l'exportation du modèle carcéral métropolitain dans les territoires ultra-marins. La situation carcérale en Outre Mer est peu connue en France métropolitaine alors qu'elle est catastrophique : le taux d'incarcération est souvent plus élevé qu'en métropole, fruit d'une politique migratoire déplorable et d'une précarisation croissante de la société. Les conditions de détention sont indignes, les spécificités locales peu prises en considération. Les bénévoles souhaitent donc que le GENEPI soit sensibilisé à ces questions pour, de manière plus globale, questionner la pertinence d'un GENEPI ultra-marin.

 

Je suis particulièrement l'actualité des prisons en Polynésie française, notamment à Tahiti. Par exemple, en décembre 2012, il y a eu un rapport sur l'état des prisons aux Baumettes, à Marseille. Soit. C'est dégueu, il y a des rats, les conditions de détention sont pourries. Grosse mobilisation médiatique. Normal, c'est Marseille, c'est près de chez nous. Quinze jours plus tard, l'Observatoire International des Prisons souhaite profiter de la déferlante médiatique pour sensibiliser sur la situation à Nuutania (Tahiti donc). Mais bon, ce signal d'alarme arrive pendant Noël, et passe complètement inaperçu. Le Contrôleur Général formule également les mêmes remarques, pas plus d'écho. Nuutania, les Baumettes oubliées.

 

Dans ce cas, on réfléchit à désengorger la plus grosse prison de Polynésie française, qui connaît plus de 222 % de surpopulation dans son centre de détention, et près de 300 % dans la maison d'arrêt. Ce ne sont que des chiffres, mais pour faire clair, pour la maison d'arrêt, pour 54 places, on a 160 personnes. Pour le centre de détention, pour 111 places, on a 245 personnes.

 

On imagine donc construire un centre de détention flambant neuf à Tahiti, à Papeari. Le chantier de la prison démarrera au milieu de l'année 2013, et on a un bon aperçu de ce à quoi à "devrait" ressembler.

 

 


 

 

L'explication de Christiane Taubira, actuelle Garde des Sceaux, est assez ambivalente, mais intéressante pour les territoires ultra-marins et éclairante sur la situation que connaissent leurs prisons en général.

 

"Il faut favoriser les aménagements de peines. Fin août, je présenterai une circulaire d’orientation de politique pénale en conseil des ministres. Elle doit rappeler la nécessité de l’individualisation des peines et de leur exécution, en particulier les courtes peines, en les adaptant aux situations réelles des condamnés. Cette circulaire sera particulièrement adaptée à la situation outre-mer où le recours à l’aménagement des peines est plus faible que dans l’Hexagone. La prévention de la récidive doit permettre, sur moyen et long terme, de diminuer le nombre de personnes détenues. Pour faciliter la réinsertion en particulier des jeunes, il est nécessaire de sortir les personnes détenues de l’inoccupation, voire de l’oisiveté."

 

 

 

En bonus : une histoire assez incroyable sur les prisons d'outre-mer, renvoyant à l'éruption en 1902 de la Montagne Pelée. Le récit de Louis-Auguste Cyparis, l'un des deux seuls survivants de la terrible éruption, parce qu'il était enfermé dans sa cellule de prison. Je ne sais pas s'il faut en retenir une quelconque morale, mais bon ... " Au moment de l'éruption, Cyparis, un ouvrier de 27 ans, était enfermé seul dans une cellule de la prison pour avoir participé à une bagarre dans un bar. Sa cellule n'avait pas de fenêtre, ventilée par une simple ouverture sur la face opposée au volcan".

 

 

 

 

En bonus, volume II : le livret des Assises du GENEPI consacré à la question, résumant tous les chiffres-clés et toutes les problématiques sur les prisons de l'outre-mer français

 

En bonus, volume III : le lien vers une émission du GENEPI de Paris, sur Radio Campus Paris de l'année dernière (janvier 2012), Être en prison outre-mer.

 

En bonus, volume IV : le lien vers une émission de Radio Bienvenue Strasbourg, animée vendredi 5 avril 2013 (17h), par le GENEPI Strasbourg, avec Elsa et Kévin pour Strasbourg, Caroline pour Besançon, et Pierre pour Nancy. Les prisons d'outre-mer.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

alexandra 10/05/2016 12:04

Ce n'est absolument pas la prison de Cyparis ! il faut se renseigner avant d'avancer de telle chose... De plus, il étaient 3 survivants ( la 3 eme étant une petite fille retombée aussi vite dans l'anonymat)

Présentation

  • : Genepi Nancy
  • Genepi Nancy
  • : Pour le décloisonnement de tous les lieux d'enfermement
  • Contact