Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 19:18

            Après Rennes l’année dernière, c’est le groupe de Clermont-Ferrand qui reçoit les assises du GENEPI 2008. Des centaines de génépistes, fatigués par une longue nuit passée dans les bus partis des quatre coins de l’hexagone, ont été accueillis à l’université Blaise Pascal par le maire de Clermont-Ferrand et la présidente de l’université.

 

            Le reste de la journée de samedi a été consacré aux ateliers. Chaque génépiste devant choisir de travailler sur un thème parmi :

- « Le procès pénal » préparé par les groupes de Fresnes et de La Santé

- « La politique pénale : entre raison et émotion » préparé par les groupes de Nantes et de Rennes

- « Les étrangers en détention » préparé par le groupe de Toulouse

- « L’alimentation en détention » préparé par les groupes de Dijon et de Nancy

- « L’expression collective en détention » préparé par le groupe de Strasbourg

- « Les crimes et délits à caractère sexuel » préparé par les groupes de Fresnes et de Nanterre

            Des responsables dans chaque groupe de travail sont chargés de rédiger un texte final qui s’ils sont votés à l’assemblée générale de l’association deviendront AdAGes.


Assises 2008 - Alimentation en détention - Copie
 

            Ce week-end de formation a aussi été l’occasion pour les membres du GENEPI de débattre de la rétention de sûreté et des moyens que le GENEPI met en œuvre pour combattre son existence.

Repost 0
18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 17:36

Le thème du Week-end régional de formation 2008 de la région Est, qui s’est déroulé à Dijon, était « Une nouvelle peau pour la prison ». L'objectif du week-end était de parvenir à des propositions réalisables, afin d’améliorer les conditions de détention dans une maison d’arrêt-type, celle de Dijon. Après une courte plénière d’ouverture, les génépistes se sont répartis en groupe selon trois sous-thèmes, « La vie quotidienne en détention », « L’architecture », et « Les peines alternatives et le sens de la peine ».

 

Le groupe « La vie quotidienne en détention » s’est penché sur l’alimentation des personnes incarcérées, la vie sociale des détenus, l’accès au travail, l’hygiène et la santé. Le groupe « L’architecture » a construit un projet de « prison idéal » pour améliorer l’intimité, la luminosité, les relations familiales… Ces génépistes ont même construit des maquettes de leur projet. Utopie ou manque de volonté ? Le groupe « Les peines alternatives et le sens de la peine » a cherché des solutions pour créer de nouvelles peines alternatives à l’incarcération et développer les existantes. Il a aussi travaillé sur le sens de la peine pour les mineurs et la pertinence des structures existantes. A la fin du week-end, chaque groupe a présenté son projet aux autres génépistes.


 8.jpg




Cette cellule individuelle, construite par des génépistes, disposent d'une douche, de larges fenêtres avec des barreaux horizontales qui permettent une vue large sur l'extérieur, et d'une ouverture vitrée sur un espace vert intérieur.







Le WERF a aussi été l’occasion de rencontrer deux responsables de l’association DECLIC, association qui comme le GENEPI a pour objectif la réinsertion des personnes incarcérées. DECLIC réalise, chaque été, une longue marche de trente jours dans l’Est, avec une dizaine de personnes détenues qui doivent être libérées à l’issue de cet exploit.  

Repost 0
18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 17:20

La JPJ réunit tous les génépistes de France à l’école Polytechnique de Palaiseau en région parisienne. La plénière d’ouverture s’est ouverte dans un amphithéâtre bondé, en présence de l’amiral Alquier, directeur de cabinet de l’école Polytechnique, M. Pierre Méheust, président du GENEPI, M. Lionel Stoléru, ancien ministre et fondateur du GENEPI, M. Claude d’Harcourt, directeur de l’administration pénitentiaire, et M. Robert Badinter, ancien garde des sceaux, sénateur des Hauts de Seine et membre d’honneur du GENEPI.


 S7300212---Copie.JPG


           
Ensuite, les génépistes se sont rendus successivement les trois ateliers qu’ils avaient sélectionné parmi les 34 suivants :

 

Administration pénitentiaire

 

M. Gard, membre d’honneur du GENEPI, chef du département d’insertion et de probation du Calvados.

M. Aouchar, membre du syndicat SNEPAP-FSU, directeur d’insertion et de probation au SPIP de l’Essonne.

Mme Desbruyères, membre du syndicat SNEPAP-FSU, conseiller d’insertion et de probation, et M. Roussilloux, conseiller d’insertion et de probation en milieu ouvert.

Mme Poyet, directrice d’insertion et de probation de la maison d’arrêt de Villepinte.

 

Enseignement en détention

 

Mme Sergent, enseignante à la maison d’arrêt des femmes de Fleury-Mérogis.

M. Decourcelles, enseignant à la maison centrale de Poissy.

M. Blanc, ancien instituteur en prison, auteur d’ « Un zèbre à l’ombre ».

 

Justice

 

M. Portelli, magistrat, vice-président du tribunal de grande instance de Paris, et Mme Bianchi, avocate à la condition pénale au syndicat des avocats de France.

Mme Franco, juge des enfants, membre du syndicat de la magistrature.

M. Touret de Coucy, Vice-procureur au tribunal de grande instance d’Albertville, ancien génépiste, créateur du Club informatique pénitentiaire.

M. Blanc, président de Cour d’assises, président de l’association française de criminologie.

 

Santé

 

Mme Mellier et Mme Krainski, infirmières à la maison d’arrêt de Bois d’Arcy.

Mme de Beaurepaire, psychiatre-chef au SMPR de Fresnes, et M. Archer, psychiatre-chef au SMPR de Lille.

 

Culture

 

M. Andrieu, musicien, auteur d’une thèse intitulée « De la musique derrière les barreaux ».

Pulsart, association nationale d’action artistique engagée aux côtés des publics défavorisés.

Association les Productions de la Fabrique, spectacle « Est-ce qu’on peut dire la prison ? » : sensibilisation du public par le théâtre et la lecture de textes de détenus.

Mme Royer, auteur d’un rapport sur la culture en prison, chargée de mission pour la direction interrégionale des services pénitentiaires d’Occitanie.

M. Pauly, conteur, ancien détenu.

M. Benotman, écrivain, ancien détenu.

 

Culte

 

M. Stehr, aumônier protestant.

 

Protection judiciaire de la jeunesse

 

M. Phaure, directeur des services d’action éducative de la PJJ, chargé du dossier action éducative auprès des mineurs détenus, et Mme Sauvage, directrice de service au bureau des méthodes et de l’action éducative.

M. Carrion, directeur de service au centre national de formation et études de la PJJ.

 

Actualités

 

Mme Bellanger, historienne, chercheur au centre d’histoire de sciences politiques, auteur de « Vivre en prison ».

 

Associations

 

M. Chaillou, référent Croix-Rouge au centre pénitentiaire de Fresnes.

M. Mouesca, président de l’Observatoire international des prisons, et M. Bes, coordinateur régional Ile-de-France de l’Observatoire international des prisons.

M. Bolze, animateur de la campagne « Trop c’est trop ».

M. Deriot, membre de l’association Ban public, ancien détenu.

M. Cugno, Vice-président de la Fédération des associations réflexion action prison et justice.

M. Blanc, président du groupe Miallet (association d’ancien détenus ou prévenus).

 

Chercheurs

 

M. Labe, chercheur au CESDIP sur la réinsertion des personnes incarcérées, conseiller d’insertion et de probation.

Mme Ricordeau, chercheur dans le domaine des relations familiales, intimité et sexualité en détention.

Mme Claerens, journaliste indépendante, auteur d’un article sur l’homosexualité en prison dans « Têtu magazine ».

 

Architecte / Géographe

 

M. Demonchy, architecte de prisons.

M. Milhaud, géographe et ancien génépiste.

 

            Lors du premier atelier, les anciens génépistes avaient l’occasion de se rendre à la réunion du collectif « Dès maintenant en Europe » animé par Pierre-Victor Tournier.

 

            En présence de Mme Goulard, présidente du Mouvement européen, M. Portelli, magistrat, vice-président du tribunal de grande instance de Paris, M. Tournier, chercheur au CNRS sur les questions pénales, et M. Méheust, président du GENEPI, la plénière de clôture a eu pour thème : « Quels regards sur la prison ? Les mesures et sanctions pénales en France et dans les autres pays européens ».

 

            Pour finir la journée, les génépistes ont pu voir le spectacle « La femme oiseau, paroles d’esclaves », avec Philippe Sizaire et Cédric Cartier.
Repost 0
18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 16:57

Les journées régionales de formation pédagogique 2007 ont eu lieu les 20 et 21 octobre à l’Ecole supérieure de commerce de Reims. Après un trajet en bus, les génépistes de la région Est ont été invités à participer à de nombreux ateliers de formation.

 

            En ouverture, M. Grandel est venu expliquer le fonctionnement de l’administration pénitentiaire, M. le directeur de la maison d’arrêt de Reims, le fonctionnement d’un établissement pénitentiaire, et M. le directeur du SPIP de la maison d’arrêt de Reims, le fonctionnement d’un service pénitentiaire d’insertion et de probation.

 

            Les responsables de groupe ont ensuite animé, pour les nouveaux bénévoles, les premiers ateliers consacrés à la sécurité et à l’attitude à adopter en détention. Pendant ce temps, les anciens ont participé à un atelier consacré au syndicalisme au sein des personnels pénitentiaires. Ainsi, ils ont rencontré un représentant de la CGT et un représentant de FO pénitentiaire, les autres syndicats ayant refusés notre invitation.

 

            Les nouveaux bénévoles ont ensuite suivi la formation « préparer son intervention » où a été soulignée l’importance de la préparation et d’avoir un projet éducatif adapté. Cet atelier permet aux génépistes de mieux appréhender les publics auxquels leurs interventions s’adressent, ainsi que les contraintes qui pèsent sur l’intervention.

 

            La journée de samedi s’est terminée par un atelier présenté par l’OIP sur les conditions carcérales en France, pendant que les responsables de groupe tenaient une réunion de coordination régionale.

 

            Le dimanche a commencé par le dernier atelier de formation, qui était consacré à l’Information et à la Sensibilisation du Public. Les responsables de groupe ont insisté sur les moyens dont le GENEPI, les publics rencontrés, ainsi que sur la nécessité pour les bénévoles d’acquérir une bonne formation. Pendant ce temps, les anciens ont étudié la loi du 10 août 2007 sur la récidive.


S7300114 - Copie
 Le groupe de Nancy au travail


           
Ensuite, les bénévoles se sont réunis par ville pour assister à leur première réunion de groupe de l’année, moment important pour faire le point sur les projets d’intervention de chacun et pour régler les dernières formalités administratives.

 

            Le week-end s’est terminé par une plénière de clôture où a été présenté la politique régionale du GENEPI Est, ainsi que le projet Poupées Frimousse qui a été réalisé au centre de détention de Joux-la-Ville.

           

            Les génépistes de l’Est sont donc rentrés chez eux fatigués mais formés, rassurés et prêts à entrer en prison et à y assurer des activités de qualité.

Repost 0
18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 13:50

Activités pour les hommes détenus :


Connaissances du monde
 :


L’activité a pour objectif de permettre aux personnes détenues d’acquérir une meilleure connaissance du monde qui les entoure, à l’aide d’un planisphère et de photographies. Exemples de thèmes abordés : les sept merveilles du monde, la déconstruction de l’URSS et ses conséquences, les religions abrahamiques et dharmiques.

Lundi de 8h30 à 10h, avec Alexis.

 

Culture générale :

 

Nous avons mis sur pied un cours de "Culture générale". Derrière ce vocable générique, nous pouvons ainsi organiser des discussions autour de thèmes aussi divers que les cultures nippones et mayas, l'orthographe, la réforme du juge d'instruction ou encore l'Union Européenne. Loin de les ennuyer, ces sujets ardus suscitent l'intérêt et de nombreuses questions de la part des détenus, ce qui nous a réjouies. Nous pensons donc poursuivre cette activité l'année prochaine.

Mercredi de 14h30 à 16h, avec Angélique et Mathilde.

 

Introduction au droit :

 

Nous avons proposé des cours de droit où furent traitées des questions diverses du droit public au droit privé suivant les attentes des participants. Des thèmes d'actualités juridiques ont ainsi été abordés dans une ambiance sympathique et studieuse...

Par exemple, nous avons fait une présentation des différentes juridictions en France, en Europe et au niveau international; en détaillant les compétences des dites juridictions. Nous avons aussi expliqué comment une loi est élaborée, ou encore présenté les grandes institutions françaises, européennes et internationales.

Notre but était de donner aux participants des éléments de compréhension en matière de droit dans leur vie de tous les jours et de permettre un meilleur décryptage de l'actualité. 

Jeudi de 10h à 11h30 avec Elise et Julie.

 

Code de la route :

 

Cette activité consiste à passer des dvd du code de la route aux personnes détenues. Il est préférable d'avoir le permis de conduire pour pouvoir répondre aux éventuelles questions tout en sachant que la plupart ont déjà passé le permis.

A chaque séance, les personnes incarcérées passent un examen blanc, chaque question est suivie du corrigé et d’une courte explication. Le temps restant en fin de séance est mis à profit pour faire d’autres questions ou pour aborder des points précis du code de la route et de la conduite automobile.

Jeudi de 8h30 à 10h avec Marion.

Mardi avec Laura.

 48 - 18 Interventions

Activités pour les femmes détenues :

Bibliothèque :

 

La bibliothèque permet  aux personnes incarcérées d'emprunter des livres et de se détendre. Cette activité connait un fort succès. 

Jeudi de 9h30 à 11h, avec Alicia, Angélique, Camille et Cécile.

 

Expression en langue anglaise :

 

Les séances réunissent de 3 à 8 participantes avec lesquelles je revois les bases de la langue anglaise.

Nous choisissons ensemble des thèmes à aborder d’une semaine sur l’autre et je m’attèle  à trouver des textes et/ou chansons en relation de manière à faire de la traduction mais aussi à leur faire assimiler les règles grammaticales. Les thèmes choisis par les participantes reprennent souvent des questions de société : la peine de mort, les gangs, les gens du voyage… .

Il semble que ces séances sont perçues comme bénéfiques par les participantes malgré la difficulté à dispenser des enseignements à des personnes de niveaux relativement différents. 

Jeudi de 13h30 à 15h, avec Déborah.

 

 
Repost 0
18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 13:38
Photo-002-.jpg

Bibliothèque :

 

Nous avons assuré tous les mardis soirs la permanence de la bibliothèque du centre de semi-liberté de Maxéville. Les détenus qui le voulaient pouvaient ainsi en rentrant de leur travail ou de leur formation emprunter des livres ou des bandes dessinées. Quand ils ne savaient pas quoi prendre, nous leur demandions ce qu'ils aimaient et leur montrions ce qui pouvait correspondre à leurs attentes.

En plus de tenir la bibliothèque, nous avons aussi proposé de l'aide aux détenus demandeurs pour rédiger des courriers ou remplir des formulaires administratifs de toute sorte.

 

Mardi de 18h à 19h avec Julie et Kévin.

Repost 0
18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 13:30

 

Code de la route :

Mercredi de 14h à 15h et de 15h à 16h, avec Solène.

Repost 0
18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 13:02

52---15-Interventions-copie-1.jpgDécouverte du monde :

 

A travers des sujets d'actualité ou selon des thèmes choisis par les personnes détenues, mon activité consistait à apporter un éclairage nouveau sur les sujets tout en permettant un échange entre les participants.

Sujets abordés lors de cette activité : l'eau, la Chine et le commerce, les institutions européennes, les élections, etc.

Jeudi de 9h à 11h, avec Kévin.

 

Aide à la conception d’un journal :

 

A l'intérieur de la détention, une petite équipe de personne détenues assure la parution semestrielle d'un journal. L'objet de mon activité était d'aider les détenus à maîtriser l'outil informatique (tableau et Word principalement) en vue d'une mise en page plus facile et d'une parution plus fréquente.

Jeudi de 9h à 11h, avec Kévin.

Repost 0
18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 12:58

Bibliothèque :

 

Les personnes détenues peuvent chaque semaine venir emprunter romans, livres à thèmes, recueils de poésies, dictionnaires, bandes dessinées parmi un choix de plusieurs centaines de livres.

Mardi de 17h30 à 19h, avec Vanessa, Justine et Alexis.


 

Repost 0
18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 12:50


Atelier d'expression :

Jeudi de 9h à 11h, avec Isabelle et Virginie.

Repost 0

Présentation

  • : Genepi Nancy
  • Genepi Nancy
  • : Pour le décloisonnement de tous les lieux d'enfermement
  • Contact