Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2014 3 05 /02 /février /2014 14:30
Film à voir - Sur les toits, de Nicolas Drolc

"En 2009, Gérard Drolc quitte sa profession de photographe, et ramène les cartons de négatifs de son travail. Son fils, Nicolas Drolc, est intéressé par les luttes sociales en général. Il tombe par hasard sur les négatifs de la mutinerie de Nancy. Il cherche à en savoir davantage, mû par sa curiosité, et se passionne très vite pour le sujet ; il décide d’en faire un documentaire. Il fait développer quelques photographies, intéressé par la force des messages portés par les mutins. Nicolas Drolc se tourne vers Philippe Artières, spécialiste d'histoire sociale ayant mené l'essentiel des recherches au sujet de cette mutinerie. Il fournit alors des pistes au jeune réalisateur. La liste des personnes rencontrées par Nicolas Drolc s'allonge et devient particulièrement éloquente : il prend des rendez-vous avec un ancien surveillant de la prison de Toul, puis rencontre le sociologue Daniel Defert (ancien compagnon de Michel Foucault). Il réalise aussi des entretiens avec le ténor du barreau, Maître Henri Leclerc, l'écrivain et militant anarchiste Serge Livrozet, et une demi-douzaine des principaux mutins de janvier 1972.

 

L'un des obstacles qui se présente à lui a été le manque de moyens financiers. Pour remédier cela, il a recouru au système D pour les prises de son, pour les prises d'images, pour la bande-son, réalisées pour l'essentiel avec des amis. Finalement, ce long-métrage, très dynamique, dure près d'une heure et demie. Il donne la parole à des personnes qu'on n'entend pas assez souvent, et pourtant, qui sont les principaux concernés par la vie au sein des prisons. Les personnes incarcérées développent une profondeur et une certaine lucidité sur cette période et sur l'utilité de la détention. Maître Henri Leclerc le concède, la condition des détenus a certes été améliorée matériellement, mais l’emprisonnement de personnes reste "l’échec le plus cuisant de la société contemporaine". Nicolas Drolc rebondit sur ces propos : « C’est justement ce qui m’intéressait avec ce documentaire : tirer des enseignements. Et pas seulement souffler sur la poussière des années 1970 ».

 

L'art a cela d'utile qu'il peut souligner l'importance des évènements. Ces oeuvres permettent de rendre vivantes des problématiques passées et qui conservent une actualité particulièrement vive ; le film est sorti après les contestations carcérales de l'été 2013, comme celle qu'a connue le Centre Pénitentiaire de Nancy-Maxéville. L'art signe un bilan d'échec global et cinglant de la part de l'institution pénitentiaire. Ce constat implacable peut complètement se transposer aux débats contemporains sur l'utilité de la prison, et vient confirmer l'idée que l'art est atemporel."

 

Le DVD sera disponible en librairies et sur la boutique des mutins de Pangée à partir du 24 avril 2014.

Partager cet article

Repost 0
Published by GENEPI Nancy
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Genepi Nancy
  • Genepi Nancy
  • : Pour le décloisonnement de tous les lieux d'enfermement
  • Contact